L'édito

L’édito – Les sneakers et la mode éthique – état des lieux

Par Sneakers-actus , le 12 novembre 2010 - 3 minutes de lecture

L’édito de cette semaine est vert. Je pense que la plupart d’entre-vous a pu voir le reportage diffusé sur Canal +, intitulé “Les défricheurs”. La thématique de ce documentaire est celui du développement durable. Un simple phénomène de mode ? Je ne sais pas. Ce qui est certain, c’est que l’on parle de plus en plus de développement durable, d’éthique depuis 5 ans.  A ce titre, j’ai eu  la chance d’avoir comme enseignant monsieur Jacques Benoit (ancien PDG de la marque de cacahuètes). Lors d’un exercice, il a demandé quelle devait être la vocation d’une entreprise ?… 100%  sociale, 50% sociale, 30% sociale etc.… J’ai un pote qui a répondu 100% sociale. Bien entendu, on s’est un peu foutus de lui ! M. Benoit a répondu qu’il avait raison. La vocation d’une entreprise doit être 100% sociale. Je me suis dit qu’il était malade.  Ce gars vit dans le monde des bisounours…  C’était en 2004… Entre temps, il y a eu la crise financière, le développement chômage et donc de la pauvreté en France, les suicides chez France Télécom etc…..  En prenant de l’âge (et j’espère un peu de maturité), je me demande si il n’avait pas raison ? M. Benoit affirmait qu’une entreprise devait dégager des profits. Cependant, ces profits devaient être utilisés à bon escient. C’est une autre façon de faire du business.

On voit de plus en plus d’entreprises intégrer l’aspect éthique au coeur de leur stratégie.  Et dans le domaine de la sneaker, qu’en est-il ?

Vous avez Faguo qui plante un arbre pour chaque paire achetée. Veja est une marque de sneakers de commerce équitable. Elle travaille avec une coopérative de producteurs brésiliens de coton biologique.  Le caoutchouc provient d’Amazonie. La confection des sneakers Veja est réalisée dans une usine qui respecte les norme de l’OMT Vans a sorti l’année dernière un pack  conçu avec des matériaux recyclés. Adidas a sorti en 2008 une collection utilisant des matières premières naturelles…. De belles initiatives. Certains diront que les marques s’intéressent au business éthique juste pour le fric et l’image. Ok, si il est possible de joindre l’utile et l’agréable pourquoi se priver ?

La semaine dernière,  suite à l’édito ” Non à la cul-ture sneakers“, un commentaire disait ” le biz est comme cela, point final, vendre des baskets pour les marques, c’est comme chez Mc Do, le but c’est de te faire consommer leurs produits, peu importe les moyens, tant qu’il crée l’envie !”. Ce genre d’initiatives éthiques contredisent clairement l’analyse de ce lecteur. Nos esprits ont été trop polluées par ce type de pensées.  Les résultats actuels du développement durable montrent que chaque individu peut engendrer un changement grâce à son action individuelle. C’est tout simplement consommer mieux et non Con-sommer