L'édito

La Adidas Yeezy continuera de prospérer (même sans Kanye West et sous un nouveau nom)

Par Sneakers-actus , le 7 novembre 2022 — Adidas Yeezy - 2 minutes de lecture
adidas-yeezy-2023

Les Adidas Yeezy, c’est vraiment fini ? D’après Bloomberg, non. Sur du court terme, la marque bavaroise devrait les commercialiser sous son propre nom. Kanye West n’aura pas son mot dire. Les design (YZY 350, 700, 750, Foam Runner, Slide…) sont tous la propriété du géant allemand qui entend limiter la casse. En effet, les pertes dues à l’arrêt de la collaboration sont estimées à 250 millions de dollars pour la fin 2022. Des gens crieront à l’hypocrisie. Pourquoi avoir rompu le contrat avec le rappeur si c’est pour continuer les ventes sous une autre appellation ? Les choses sont loin d’être simples. Toujours selon Bloomberg, la gamme Yeezy pèserait entre 8% et 10% du chiffre d’affaires d’Adidas soit environ 2 milliards de dollars. L’éthique se heurte au compte de résultat. A cela s’ajoutent les contre-performances en Chine et le retrait de Russie. S’asseoir sur une telle manne financière paraît compliqué. Des Yeezy commercialisées sous un nouveau nom et sans l’appui de Kanye West, est-ce que ça peut marcher ? Des signaux montrent que oui. Faisons un constat. Bien avant d’avoir tenu des propos antisémites, Ye a commis des plusieurs dérapages (les propos sur l’esclavage, les attaques contre Kasper Rorsted, le t-shirt White Lives Matter…) sans que cela ait une réelle incidence sur le business. Les gens concernés par ses déclarations inqualifiables et ceux ayant la morale comme critère d’achat numéro 1, boycottent ses créations. Les autres font la différence entre l’homme et l’artiste…. N’oublions pas que l’on parle de gros sous. La YZY constitue à elle seule un pan entier du marché du resell. Stockx, Goat ou Wethenew ont maintenu les références. la spéculation a déjà commencé. Avec le temps, les modèles existants vont prendre encore plus de valeur. Bref, la soupe est trop bonne.
Une fois le stock écoulé, Adidas pourrait très bien poursuivre l’aventure si le lancement se révèle concluant. En matière de stylique, il n’y a aucun souci à se faire puisque Steven Smith, l’un des plus grands designers de sneakers de l’histoire, est à la manoeuvre. Ce dernier sera capable de préserver l’identité de la gamme.

Crédit photo : ?

Commentaires

Le 8 novembre 2022 à 1 h 23 min, Hell oh a dit :


Je ne suis pas sûr que la gamme yzy fonctionne sans Kanye.

Jusqu’à présent les modèles se vendaient principalement parce que kanye et la famille kardashian les portaient. Les clichés étaient relayés sur les réseaux.

Ça fait déjà un bon moment que kanye ne s’affichait plus en Adidas, se plaisant à faire la promotion des collections de chez Balenciaga.

Je pense que Adidas sont les plus gros perdants de l’histoire. La folie créative de west pourra s’exprimer ailleurs et sa fanbase le suivra dans ses nouveaux délires.

On assistera à la même dégringolade que quand Nigo a désavoué Bape ...


Le 8 novembre 2022 à 10 h 35 min, Sneakers-actus a dit :


Si Adidas conserve la même stratégie marketing et n'inonde pas le marché, ça peut continuer à fonctionner. Le Yeezy Day s'est fait sans l'accord de Kanye West et ça été un truc de fou (bien plus que Snkrs Day de Nike). Pour le volet créatif, je tiens à rappeler que designer est un métier. KW impulse sans doute la direction mais le gros du travail est réalisé par des types qui ont une sacrée bouteille. Steven Smith qui a bossé sur la ligne Yeezy, c'est quand même le gars qui a inventé les New Balance 1500, 574, Spiridon cage 2, Reebok Instapump Fury. Sans parler de Christian Tresser (Air Max 97) qui a participé à la création de la 700 MNVN et de Nick Galway (NMD).