Le lexique de la sneaker 2024 : 100 définitions et abréviations à connaître

Que veut dire « legit » ? Quelle est la signification de « deadstock » ? Qu’est-ce qu’un « reseller » ? Un passionné emploie un jargon peu accessible au plus grand nombre. Son langage peut paraître obscur à une personne étrangère à sa culture. Pour ne pas faciliter les choses, des nouvelles expressions fleurissent de temps à autre. Rien ne vaut un bon lexique de la sneaker afin de décrypter tout ce vocabulaire. Cette mise à jour du glossaire recense des termes que vous rencontrerez ici et là. Une définition manque à l’appel ? Afin de l’obtenir, il vous suffira juste de laisser un commentaire.

Backdoor : on parle de backdoor lorsqu’une boutique met une sneaker de côté pour une de ses connaissances. Pour faire simple, c’est une vente sous le manteau d’où la frustration d’un client lambda.

B-grade : une sneaker défectueuse mais mettable (sans être pour autant une contrefaçon).

Bricks : l’expression anglaise désigne une paire cotée qu’une personne va acheter dans l’optique de la revendre. A la finale, la vente ne s’avère pas aussi profitable que prévue.

Camp out : cette pratique consiste à faire la queue un ou plusieurs jours devant une boutique afin de ne pas manquer une sneaker convoitée et disponible dans d’infimes quantités. Par rapport au début des années 2000/2010, les camp out sont assez rares. Les raffles les ont remplacés.

Cop : action d’acheter une paire.

Cote (ou cotation) : l’expression est empruntée à l’univers de la bourse. Sur le marché de la revente, une sneaker possède une valeur marchande qui à l’image d’une action fluctue.

Collaboration : le temps d’un projet, une marque s’unit à un artiste, un designer ou une boutique, afin de créer une édition spéciale.

Combo : l’association de couleurs sur une sneaker.

Consortium : le terme est propre à Adidas. Il renvoie à des séries limitées disponibles chez une sélection de revendeurs agréés.

Deadstock : une sneaker neuve.

Deubré : l’expression est propre à Nike bien qu’elle soit employée pour d’autres marques. Il s’agit du bijou de lacet, un élément décoratif se trouvant au milieu des 2 premiers œillets.

Dimsix : une des 3 nouvelles gammes Nike lancées en 2019. Les silhouettes qui la composent se caractérisent par des proportions exagérées ou une esthétique deconstruct.

Drop : ce terme a 2 sens. Tout dépend du contexte. Dans l’expression « cop or drop », il est question de savoir si on va acheter une paire ou pas. Lorsqu’une personne vous parle seulement « d’un drop », on a alors affaire à une sortie d’une ou plusieurs baskets.

Fake : une contrefaçon. Le legit check permet de distinguer une sneaker authentique (legit) d’une fausse.

Friends and family : lors d’une collaboration, il est d’usage d’avoir à côté d’une édition spéciale destinée au grand public une seconde version qui sera distribuée aux proches d’un artiste ou d’une boutique.

First come, first served : cette méthode de commercialisation repose sur le principe du premier arrivé, premier servi. Si la sneaker a une forte cote, le camp out sera indispensable pour l’acheter.

General release : une sneaker produite dans de larges quantités et commercialisée un peu partout. Terme opposé : quickstrike.

Holy Graal : rien de religieux, juste la paire de vos rêves.

Hook up : un service consistant à acheter une paire pour une tierce personne gratuitement ou moyennant une commission.

Hypebeast : l’expression est péjorative. Elle désigne quelqu’un sans aucune personnalité qui se laisse porter par la hype. La culture sneakers ne l’intéresse pas. Il est prêt à payer n’importe quel prix pour acquérir une paire pourvue qu’elle soit ultra tendance.

Hype : l’anglicisme associé au mot sneaker nous ramène à un modèle tendance. La majorité des gens aimeraient l’avoir aux pieds car c’est la paire du moment. Un must have quoi.

Laceswape : un simple remplacement de lacets.

Last pick up : son dernier achat.

Legit : une sneaker authentique. Terme opposé : fake.

Loose : on parle de prendre un « L ».  C’est tout simplement le fait de ne pas sortir gagnant d’une raffle (Sur Snkrs, une page avec le message « Désolé vous n’avez pas été sélectionné » s’affiche).

Legit check : cette action consiste à vérifier l’authenticité d’une chaussure. Elle passe par une analyse scrupuleuse de plusieurs détails (boîte, facture, qualité des matériaux, numéro de série).

Marketplace : les endroits où vous pouvez acheter et revendre vos sneakers. Des exemples ? Stockx, ebay et Wethenew.

Mint : une paire neuve.

Non marking : une chaussure qui ne laisse pas de traces sur le sol (parquet et autres surfaces indoor).

Near Deadstock : une paire qui a été portée mais demeurant en très bon état.

Pinroll : il s’agit ourlet serré juste au dessus de la cheville dont l’objectif est de mettre en valeurs ses sneakers.

Quickstrike : chez Nike, la quickstrike est une édition limitée vendue sur son site officiel et chez des revendeurs affiliés ayant le compte adéquat. Les quantités varient d’un modèle à un autre. Les QS participent à une logique marketing. Les quantités sont réduites de manière à produire une pénurie et donc attirer une clientèle friande de sneakers rares. Moins limitée qu’une Tier 0 ou une Energy, la Nike QS n’est pas pour autant toujours facile à avoir. Le bénéfice qu’il sera possible de réaliser via le resell influe grandement sur son succès. Terme opposé : general release.

Raffle : ce mode de commercialisation repose sur un tirage au sort. Apparu à la fin des années 2010, il s’est peu à peu substitué au camp out. Les raffles concernent les modèles pour lesquels la demande est très forte. L’idée est de donner à tout le monde la même chance de pouvoir acheter une sneaker. A l’issue de cette « tombola », c’est un « L » ou « W ». Afin de maximiser leurs chances, des fans et des resellers ont recours à un sneaker bot.

Recrafted ou remastered : Ces expressions sont à la fois techniques et marketing. Elles renvoient à la qualité de la réalisation (shape, matériaux, couleurs..) d’un modèle rétro qui doit être le proche possible de la version OG. Par exemple, les Air Max III 30th Anniversary tendent à se rapprocher de la Infrared sortie en 1990.

Reshape : cette technique vise à améliorer le shape (ou la silhouette) d’une sneaker. La plupart du temps, le travail est effectué au niveau de la toe box (partie avant).

Release date : la date de sortie !

Resell : dès lors qu’une vente se déroule en dehors du « circuit légal » c’est à dire celui définit par une marque de sportswear, on parle de resell. Il s’agit d’un véritable business. L’activité consiste à acheter une sneaker à une tiers personne ou une boutique dans l’unique but de la revendre. Elle s’articule surtout autour des sneakers qui ont une forte cote (essentiellement des éditions limitées). Cela permet de dégager une forte marge. La vente peut s’effectuer de gré à gré ou via des plateformes telles que Stockx, ebay ou Vinted.

Reseller : ce personnage est spécialisé dans le resell. Ne possédant pas un compte chez une marque, il se fournit auprès de particuliers désireux de profiter de son réseau ou chez les boutiques. Afin de maximiser leurs chances lors des raffles, certains ont recours aux sneaker bots.

Restock : un simple réassort ! Lorsque des tailles d’une basket en rupture de stock sont de nouveau disponibles, le terme restock s’impose.

Retro : une réédition, une tendance ou un style de modèle appartenant aux années 60, 70, 80 ou 90.

Sneaker bot : un logiciel (pirate) permettant d’augmenter ses chances de remporter un tirage au sort en le court-circuitant. Il rend presque automatique l’achat d’une paire. Le résultat ? L’accès devient quasi-impossible pour ceux qui n’en utilisent pas.

Soleswap : cette action vise à remplacer une semelle usée par une neuve ou à en ajouter une de sorte à créer un modèle hybride.

Special Make Up : un modèle créé spécialement pour une boutique.

Sneakers addict (ou sneakerhead) : Un passionné de sneakers. Il suit tout ce qui touche à l’actualité de la basket et en achète énormément (l’addiction pousse à faire des achats compulsifs…).

Sneakers : ce sont toutes les chaussures à l’allure sportive que l’on va porter quotidiennement.

Team early : ce sont tout simplement les personnes qui parviennent à se procurer un modèle avant sa date de sortie officielle.

Tier 0 : ce terme est un peu tombé en désuétude. Durant les années 2000, on parlait de Tier Zero pour les Nike encore plus limitées que les quickstrike. Elles étaient disponibles dans une poignée de boutiques. Par exemple, Colette détenait un compte TZ.

Trade : un simple échange de sneakers entre 2 personnes. Cette pratique tend à disparaître avec l’explosion du ressel.

Raffle : les marques imposent à leurs revendeurs d’organiser un tirage au sort. Il s’agit de la raffle. Elle concerne certaines éditions limitées. L’objectif est de garantir l’équité. Les marques en organisent aussi sur leur site ou leur application.

Rock : rocker une paire signifie la porter.

Undeadstock : C’est le fait de porter une sneaker pour la toute première fois.

Unauthorized authentic : un flou entoure cette catégorie de modèles. Il s’agirait de paires produites dans une usine sous contrat avec une marque de sportswear. Ces baskets présentant un ou plusieurs défauts, seraient mises de côté avant de se retrouver sur le marché contre l’avis de ces dernières.

Variant : une basket contrefaite.

Win : le W est synonyme de victoire. La personne tirée au sort va pouvoir acheter la paire pour laquelle la raffle a été organisée.

Abréviations :

ACG : All Condition Gear
AF1 : Air Force 1
Bball : basketball
BC : baby crib
BIN : buy it now
CW : colorway
DMP : Defining Moments Pack
D/MS/X : Dimsix
DS : deadstock
EQT : Equipment
F&F : friends and family
FCFS : first come first served (premier arrivé, premier servi)
GR : general release
GS : grade school (taille enfant)
HS : hyperstrike
HTM : Hiroshi Fujiwara, Tinker Hafield et Mark Parker
ID : individually designed
JB : Jordan Brand
L : loose
LE : limited edition
LPU : last pick up
LX : lux
NDS : near deadstock
NIB : new in box
Nike SB : Nike Skateboarding
NRG : Energy
NSW : Nike Sportswear
OG : original
PE : player exclusive
PRM : premium
PS : preschool
QS : quickstrike
SE : special edition
SP : special project
SKU : Stock Keeping Unit (code produit)
TD : toodler (taille bébé)
TN : Tuned
TPU : polyuréthane thermoplastique
TTS : true to size
TZ : Tier Zero
UNDS : undeadstock
UA : Unauthorized Authentic
VNDS : very near deadstock
VTG : vintage
W : win
Wmns : womens
WDYWT : what do you wear today

Photo de la couverture : @riccox24x

Sneakers-actus
Sneakers-actus
Articles: 15867

53 commentaires

  1. Yeeees =)*

    Merci bien; j’apprenais petit à petit en traînant sur des forums, mais là ça facilite mon initiation lol

    Bonne initiative en tout cas ! 😉

  2. Je suis content qu’il te soit utile ! Je vais essayer de l’étoffer au fur et à mesure que je rencontre des expressions.
    A+ et bon weekend !

  3. Salut, je ne sais pas du tout. Je mettrai le site à jour si j’ai l’info !

  4. slt!! merci pour tous ces info, juste une petite question, une paire tier zero est edité a combien d exemplaire? merci

  5. Salut, difficile de donner une réponse…. Pour avoir parlé avec le responsable d’un rayon sneakers, la notion de Tier 0 a évolué….. Pour faire simple, tu as moins de 30 paires par boutique pour une basket estampillée Tier 0. Pour la Yeezy 1 en 2009, Colette et Oqium étaient les seuls distributeurs pour la France. Chacune des boutiques avait une dizaine de paires.

  6. Salut
    VNDS : very near deadstock (une paire portée quasi neuve)
    DS : deadstock (une paire neuve)
    Par contre, je n’ai pas la définition d’UNDS…
    A++ 🙂

  7. @The Boss, « UnDS » c’est le mot utilisé pour dire que tu fais passer ta paire de DS à VNDS. En gros la première fois que tu portes une paire, tu « l’UnDS » ..

  8. hello, merci The BOSS pour cette article qui est super complet. je te dirais que je suis une PJSneackers (petite joueuse sneackers si on peut dire sneackers) car j’ai seulement une dizaine de baskets( un grande partie de mes shoes et j’ai surtout plus de 35 ans). merci the the boss, t’a la classe a dallas:))

  9. Merci !
    Personne n’a la science infuse. On a acquis ces connaissances au fil des ans. D’ailleurs, je continue à en apprendre des choses. 🙂

  10. Cimer ! bien utile le lexique !
    T’aurais une suggestion pour GS ? (J’ai vu ça pour les Nike Air Max « Reptile Pack »)

  11. Au sens strict oui mais dans l’usage on se sert de l’acronyme pour désigner les paires pour les filles aux Etats Unis…

  12. GR ?

    Ma question au vendeur au sujet d’Asics qui sortiront à l’automne:
    « Do you have any idea about the price ? Do you know how many units will be produced ? Is it a limited edition ? »
    Réponse du vendeur :
    « This will be a GR. But for this style it is a huge demand on these. »

  13. GR = general release par opposition à quickstrike (distribution plus sélective et quantités plus limitées).

  14. Hello,

    A propos de Deadstock/ DS, je pensais à :
    – Deadstock = Introuvable en boutique, n’est plus commercialisé.

    – NIB (new in Box) = désigne une paire neuve, en parfait état dans sa boite.

  15. salut toto!

    LPU: Last Pick Up

    generalement quand un mec poste une photo de sa derniere aquisition 😉

    peace

  16. Si un Sample est Un Prototype Non Destiné a la vente ? comment Se fait-il que Certaines personnes en Possede ?

  17. Bonne question ! Les marques peuvent en distribuer à des privilégiés ou des personnalités. Par exemple, j’ai acheté à Michael Dupouy de Lamjc un sample de la Reebok Pump Bringback x Colette lors d’un Solemart.

  18. En fait, après recherches, vous avez raison, et moi aussi un peu
    le terme DS est utilisé pour les 2 sens
    rupture ou jamais portées…..
    Bon week end 🙂

  19. Bonjour, savez vous ce que signifie FB, j’ai vu cela sur plusieurs paires d’air max 1

Les commentaires sont fermés.