Encyclopédie

Les sneakers, c’est quoi ?

Par Sneakers-actus , le 4 mai 2019 - 4 minutes de lecture
définition-sneakers

Chaussure, basket, tennis, appelez là comme vous voulez. Nous faisons face à un véritable phénomène dépassant le simple effet de mode. Essayer une sneaker, c’est l’adopter. Le marché représentent plusieurs milliards d’euros. Pour vous dire, les marques de luxe qui se sont longtemps détournées de ce business ont fini par s’y mettre. L’irrésistible ascension de la sneaker ne semble pas prête de s’arrêter. Plusieurs générations (millennials, génération Z) ont grandi en portant des Air Max ou des Stan Smith. Elles comptent bien continuer à le faire.
Mais en fait, qu’est ce qu’une sneaker ? Voilà une question qui mérite une réponse comme le disait un ancien président. Même si cela est de moins en moins vrai, ce mot anglais reste obscur pour beaucoup de personnes.

Définition

A l’origine, la sneaker est une chaussure de sport. La Converse All Star, une des premières sneakers (1917), est à l’origine une chaussure de basketball. Sauf qu’elle n’est plus utilisée pour sa fonction première. En effet, la majorité des modèles conçus pour une pratique sportive ne seront jamais employés pour le fitness, l’athlétisme ou le basketball. Les chiffres varient un peu d’un spécialiste à un autre. Dire que le phénomène concerne 80% des chaussures de sport en circulation n’est pas exagéré.

Comment les gens utilisent-ils leurs sneakers ?

Ils en font un usage quotidien et ce, pour n’importe quelle tâche. Même le père de famille à la sienne pour le barbecue dominical, la fameuse dad shoe. Voici une définition au sens large. Maintenant, on va essayer de la complexifier un peu. De nos jours, le marché de la sneaker est très segmenté, ce qui n’a pas toujours été le cas. Au début des années 90, la Nike Air Huarache était disponible chez Décathlon. Aujourd’hui, la running que plus personne n’utilise pour courir est vendue dans un réseau spécialisé.

Quelles sont les différents types de sneakers ?

Jusqu’à la fin des années 90, toutes les chaussures de sports portaient l’étiquette performance. Elles ciblaient une pratique sportive bien spécifique :

Basketball : Air Jordan 1, Adidas Superstar, Air Force 1, Nike Dunk, Reebok Pump Bringback, Puma Clyde
Tennis : Adidas Stan Smith, Nike Air Tech Challenge
Course à pied : Adidas ZX 8000, Air Max 1, Nike Cortez, Nike Waffle, Puma Disc, Reebok Classic Leather, New Balance 574
Fitness : Reebok Freestyle, Reebok Workout,
Indoor : Adidas Handball Spezial, Adidas Indoor Super
Cross training : Nike Air Trainer 1
Skate : Vans SK8 Hi, Vans Old Skool, Vans Era, Nike Dunk SB, Adidas Superskate

Aujourd’hui, les marques font clairement la distinction entre les catégories lifestyle et performance. En conséquence, elle développent des produits répondant aux besoins du sportif et de ceux voulant en faire une utilisation quotidienne. Néanmoins, la frontière demeure poreuse. Par exemple, la Adidas Ultra Boost a été conçue pour les coureurs. Vous connaissez beaucoup de gens qui font un footing en Ultra Boost ? Idem pour la Nike Flyknit Racer. Les marques proposent, le client final dispose. C’est usage fait par le consommateur final l’élément le plus déterminant pour classifier un modèle.
Plus haut nous avons donner une définition générique de la sneaker. Dire qu’elle est une chaussure de sport détournée de sa première fonction ne suffit pas. Ajoutons un 3ème niveau. Pour un passionné de sneakers, elle est bien plus qu’un simple accessoire de mode. La dimension affective est fondamentale. Elle est liée à un moment de son existence si bien qu’il a développé un attachement particulier pour cette dernière. Là où une personne lambda verra du cuir et du caoutchouc, le sneakerhead verra un concept, une histoire…. La sneaker a clairement quitté les stades pour devenir un objet aux influences multiples  (art, musique, mode) s’inscrivant dans la culture populaire. Voilà qui nous conduit tout droit au prochain épisode qui concernera les sneakers addict.

Pour résumer :

    • La sneaker tire son origine du sport. Les gens en font un usage citadin
    • Les marques se sont adaptés au comportement du consommateur en les regroupant au sein de la catégorie lifestyle qui constitue le cœur du marché
    • Un passionné entretient un rapport affectif avec ses sneakers. Les raisons de cet attrait lui son propre.05

Photo de la couverture : Kickposter

Commentaires

Le 18 avril 2019 à 12 h 04 min, Fred a dit :


Ma vision de ce qu'est une "sneaker" : une chaussure qui a été initialement conçue pour faire du sport et que les consommateurs ont ensuite détourné pour un port lifestyle. Donc tout ce qui sort/sortait à la base dans des magasins de sport, et les rééditions de ces chaussures.

En gros, derrière ce que moi je considère être des sneakers, il y a une histoire, pas uniquement une mode (quelques exemples parmi tant d'autres : Stan Smith,Super Star, AT1 (portée par Mc Enroe), Air Tech Challenge (Agassi), Air Jordan (... Jordan), Reebok Pump Omnilite (Dee Brown), BB4 de Carter, etc...)

Tout ce qui est conçu aujourd'hui uniquement et directement pour le lifestyle, que ce soit par les équipementiers classique (Nike, Adidas, Reebok, ...) ou par les "grands de la mode", ce n'est pas de la sneaker à mes yeux. Parce qu'il n'y a aucune histoire derrière, uniquement une demande "mode"


Le 6 mai 2019 à 11 h 49 min, Alex a dit :


@Fred : Je n'aurais pas fait mieux que toi pour faire cette distinction entre Sneaker et Basket Lifestyle.

On banalise un peu trop le terme "sneaker" maintenant, et surtout le terme encore plus banalisé est "sneaker addict". Parfois j'ai mal quand j'ai des discussions avec ces fameux sneaker addicts...Ceux pour qui avoir 3 Stan Smith et 4 New Balance fait d'eux des accros aux baskets...