Dossiers

La Nike Cortez : 23 choses à savoir sur la drôle de dame

Par Sneakers-actus , le 17 octobre 2022 - 7 minutes de lecture
Histoire de la Nike Cortez

Vous pensez tout savoir sur l’histoire de la Nike Cortez ? Détrompez-vous ! Elle est truffée d’anecdotes que même ses fans les plus férus ne connaissent pas :

1. Avant la création de Nike en 1972, Phil Knight diplômé de l’université de l’Oregon et Bill Bowerman, son ancien professeur de sport, sont à la tête de Blue Ribbon Sports (BRS). La société devient le distributeur des chaussures Onitsuka Tiger pour les Etats-Unis dès le milieu des années 60.

Blue Ribbon Sport x Onitsuka Tiger

2. BRS et la marque japonaise nouent un véritable partenariat. Bill Bowerman travaille sur un prototype qui va rapidement arriver sur les chaînes de production.

Bill Bowerman Onitsuka Tiger

3. L’ancêtre de la Cortez se nomme TG-24 Mexico, un modèle vendu 9.95 dollars en 1967.

4. Toujours la même année, la TG-24 est renommée Aztec en perspective des JO de Mexico.

5. La Aztec offre un niveau d’amorti jamais vu pour une running sur le marché américain si bien qu’elle devient un best-seller.

6. En 1968, Adidas siffle la fin de la récréation et menace de mener une action en justice car le nom étant trop proche d’un de ses modèles, la Azteca Gold.

7. La réponse de Bill Bowerman et de Phil Knight à Adi Dassler est cinglante. La Aztec devient la Cortez du nom d’Hernán Cortés, un conquistador espagnol qui s’empara de l’Empire aztèque au 16ème siècle.

Nike Hernan Cortes

8. En 1971, les relations entre Blue Ribbon Sports et Onitsuka Tiger se dégradent. La marque japonaise veut prendre le contrôle de la société américaine. Phil Knight lui offre un accord qu’elle refuse.

9. La rupture a lieu un an plus tard avec Onitsuka Tiger qui décide de ne plus livrer des chaussures à BRS ce qui accélère l’émergence de Nike.

10. En 1974, un procès oppose les 2 anciens partenaires. Il connaît son épilogue un an plus tard. Le juge estime qu’il est impossible de déterminer la propriété intellectuelle de la Cortez. Victoire pour Nike qui conserve le nom. De son côté, Onitsuka Tiger le change au profit de Corsair.

Nike Cortez publicité années 70

11. La Cortez est la première sneaker à afficher le Swoosh, le logo né sous le crayon de Carolyn Davidson.

Carolyn Davidson Nike Swoosh

12. Steve Prefontaine démarre les JO de Munich en portant des Cortez. Nike rendra hommage à l’athlète de légende en 2017 par le biais de l’édition limitée Stop Pre.

Titolo

13. La Cortez reste la paire la plus vendue de Nike jusqu’au milieu des années 70. Les Nike Waffle Trainer et LD-1000 finissent par la détrôner.

publicité Nike Cortez 1976 1977

14. Belle exposition en 1977 pour la Nike Cortez qui apparaît dans un épisode des Drôles de dames (Charlie’s Angels en VO). Farrah Fawcett chaussée des Senorita, tente d’échapper à un homme dangereux. L’actrice campant Jill Munroe y parvient au moyen d’un skate. La photo des années 70 est devenue mythique. Au point qu’elle inspire la campagne spéciale 45ème anniversaire. Bella Hadid reprend le rôle l’actrice aujourd’hui disparue.

Farrah Fawcett en Nike Cortez OG en skateboarding
Getty Images

15. Les marques paient des millions de dollars afin de pouvoir diffuser un spot publicitaire de quelques secondes pendant la finale d’un Super Bowl. Et pour cause, ce match est l’évènement sportif le plus suivi de l’année aux Etats-Unis. L’édition 1991 est synonyme de casse du siècle. Whitney Houston qui chante l’hymne national américain porte alors un survêtement et des Cortez OG White University. Le musée Madame Tussauds immortalise cette prestation en créant une statue de l’interprète de I Will Always Love You vêtue de cette tenue.

Whitney Houston en Nike Cortez (super bowl 1991)
Michael Zagaris/Getty Images

16. Nouveau placement de produit fructueux pour Nike avec Forrest Gump (1994). Dans une scène mémorable, le personnage qu’interprète Tom Hanks effectue une course les Cortez aux pieds. Opération marketing de génie puisque les fans rebaptisent le coloris original en reprenant le nom du héros du film aux 6 Oscars.

Forrest Gump Tom Hawks en Nike Cortez

17. La Cortez se déclinent dans d’innombrables versions : Deluxe (1973), Señorita Cortez (version femme de 1974), Cortez 2 (1988), Jewel, Flywire (2009), Natural Motion (2013), Shark (2015), Ultra Moire (2016), Flyknit (2017) et Zoom (2022).

Nike Cortez NM QS 2013

18. Durant les années 90, les New-Yorkais n’ont d’yeux que pour la Timberland Inch Boot. Los Angeles élève le modèle conçu par Bill Bowerman au rang d’icône. Les communautés noire et hispanique jettent leur dévolu sur ce modèle davantage abordable qu’une Air Jordan. Associée à un Dickies, ça claque. Les Chicanos en font un élément constitutif de leur identité. Le photographe Estevan Oriol a très bien documenté le phénomène. California Love !

Chicanos en Nike Cortez
Estevan Oriol

19. La Cortez est liée de manière inextricable à la culture hip-hop. Easy-E reste un des meilleurs ambassadeurs de la Cortez. La photo Snopp Dogg prise par le photographe Chimodu est culte. Cela permet d’ouvrir un chapitre peu glorieux de son histoire. Les gangs de Californie du Sud (MS-13, Crips, Bloods… ) se l’approprient également. 501 large, gros tatouages, bandana…. et Cortez ! Les membres du crime organisé nuisent terriblement à l’image du classique. Il devient alors mal vue de venir avec cette paire à l’école. Qui a dit que la Air Max Plus alias la Requin était une paire de “racaille” ?

Easy E en Nike Cortez
Getty Images
Snopp-Dogg-Nike-Cortez
© Chi Modu
© Chi Modu
Jose Cabezas/AFP/Getty Images

20. Une collaboration en guise de reconnaissance envers les Chicanos ? Fin 2005, Nike sort une Cortez imaginée par Mister Cartoon, un célèbre tatoueur californien qu’un fan de Cypress Hill connait forcément. Une tête d’un guerrier aztèque remplace le Swoosh. La pyramide, symbole emblématique de Teotihuacan, s’élève au niveau du talon. La firme de Beaverton maintien le lien avec la communauté par le biais d’autres projets (Latino Month et Dia de los Muertos).

Nike Cortez Mister Cartoon 2005
Mister Cartoon

21. En 2010, Nike sort une édition spéciale de la Cortez en l’honneur de l’année du tigre, un modèle quasi-introuvable aujourd’hui.

Chaussure Nike Cortez Year of the Tiger (3)

22. Kendrick Lamar considère la collaboration avec Reebok comme une amourette. Dans le titre Control, le rappeur originaire de Compton déclare sa flamme à la Cortez. Nike ne tient pas compte de cette petite infidélité. Le pack Kenny (2018) en témoigne.

Kendrick Lamar x Nike Cortez Kenny
@lbcarlitozway562

23. La Cortez n’en finit plus de faire son cinéma. La basket rétro multiplie les apparitions à l’écran. Leonardo Dicaprio en porte une dans Le Loup de Wall Street. En visionnant Stranger Things, Tom Hawks a de toute évidence tilté sur la paire de Steve Har­ring­ton (dans la saison 2). Nike capitalise au maximum sur ce placement en commercialisant une véritable collection capsule (2019) s’inspirant de la série de Netflix. Avant celle que tout le monde attend avec un logo “Forrest Gump” ?

@vandaldadon77

Sources : NPR, Sunshineinabag8, WikipédiaSize?, Laceez, Classic Kicks Benny Frank

Article publié le 2 juillet 2017
Dernière mise à jour le 18 octobre 2022

Commentaires

Le 27 juin 2017 à 18 h 08 min, arno a dit :


tres bon article


Le 27 juin 2017 à 18 h 17 min, The boss a dit :


Merci :)


Le 28 juin 2017 à 14 h 39 min, LO a dit :


démonte l'article ! t'es loin! bravo


Le 28 juin 2017 à 15 h 48 min, The boss a dit :


Merci, vos compliments me boostent pour la suite :)


Le 6 juillet 2017 à 13 h 56 min, Snoopy a dit :


Super cool l'article j'ai appris pleins de choses sur une paire culte !
Continue ;)


Le 6 juillet 2017 à 21 h 40 min, The boss a dit :


Merci :)


Le 19 octobre 2022 à 14 h 48 min, José a dit :


Ouah ya du boulot, article vraiment très intéressant. L'anecdote historique sur Cortés vs les Aztèques c'est dingo je savais pas du tout.


Le 19 octobre 2022 à 22 h 17 min, Sneakers-actus a dit :


Merci beaucoup !