Dossiers

Qu’est ce qu’un camp out ?

Par Sneakers-actus , le 11 avril 2013 - 2 minutes de lecture


Certaines sneakers sont particulièrement dures à avoir tant la demande est forte et les quantités limitées. C’est pourquoi des sneakers addict dorment devant les boutiques pour être sûrs d’avoir la paire convoitée. Une liste qui comporte le nom et la taille des participants, est dressée. Le camp out n’a pas été inventé par les fans de baskets. Cette pratique existe aussi dans les univers du jeu vidéo, du spectacle, de l’high-tech.

Par rapport à il y a quelques années, les fans ont davantage recours au camp out. D’ailleurs, leur durée ne cesse de se rallonger. Dans plusieurs endroits, il était impossible d’avoir une Nike Air Yeezy 2 à moins de passer 1 semaine dehors. Tout les sneakers addict ne voient le camp d’un bon oeil. Ils n’hésitent pas à comparer les campeurs à des clochards ou des galériens. Passer une nuit dans le froid, sous la pluie, cela vaut-il le coup pour une paire ? Tel est leur point de vue. D’autres estiment que le camp out a perdu de son authenticité. Des fans sont accusés de camper pour n’importe quelle paire, ce qui a accéléré le développement du resell… Ce qui pouvait être un délire entre pote ou personnes partageant la même passion, est devenu un rendez-vous réunissant des hypeux, des gens qui suivent la mode sans avoir aucune culture sneaker… Je vous l’accorde, il s’agit d’un débat sans fin….

sneakers camp out sneakers camp out sneakers camp out sneakers camp out sneakers camp out sneakers camp out sneakers camp out sneakers camp out

 

Commentaires

Le 11 avril 2013 à 14 h 47 min, Shepa a dit :


En ce qui me concerne, le camp out, jamais de la vie! ;-)
Le délire entre pote, j'comprend un peu, le camp out "industrialisé".. pas du tout.


Le 11 avril 2013 à 21 h 50 min, Phee a dit :


Tout à fait d'accord. Vu les derniers "camp out", on voit bien que les paires de kicks sont devenus des objets sur lesquels on spécule, plutôt que des objets qu'on porte. Certains diront que cela fait partis du "game", mais je trouve ça dommage qu'on se batte voir qu'on se tue, pour de "simple" paires de chaussures.