L'édito

L’édito : Make Reebok great again !

Par Sneakers-actus , le 13 août 2021 - 2 minutes de lecture
La revente de Reebok en 2021

Des bruits d’une cession courent depuis 2020. Une récente déclaration de Kasper Rorsted officialise la nouvelle. Adidas engage le processus de revente de Reebok. Le géant allemand a un bilan mitigé. Acquis en 2006 pour 3,1 milliards d’euros, Reebok n’en vaudrait que 800 millions aujourd’hui. La marque au Vector ne représente qu’une goutte d’eau dans un groupe valorisé à 26 milliards d’euros. Plusieurs acheteurs sont sur les rangs. Le rappeur Master P martelé son intérêt avec force dans la presse. La liste des repreneurs inclut aussi VF Corp. (Timberland, Vans et Supreme) et le groupe chinois Anta International. Mis à part le milieu financier, l’information est un peu passée à la trappe. La cote de Reebok a nettement baissé. Néanmoins, sa vente représente un enjeu crucial. Adidas sous-exploite son potentiel. Au début des années 80, Reebok domine le marché. Nike ne le détrône qu’à la fin de cette décennie. Phil Knight doit suivre attentivement le déroulement de l’opération. Comment le fondateur pourrait-il avoir oublié la manière dont la Reebok Pump a terrassé la Nike Air Pressure ? La firme née en 1895 possède un monstrueux catalogue de sneakers rétro pour peu que le futur acquéreur ne s’y intéresse. Son réveil pourrait donner des sueurs froides à la concurrence. Le public n’attend que ça. Sans réelle communication sur sa sortie, la Omni Zone II a mis des gens en émoi. Le dunk à l’aveugle de Dee Brown avec ce modèle au pied continue d’alimenter sa légende. Reebok a plein de belles histoires dans ce style à raconter. Combien de designers talentueux ne demandent qu’à remettre à jours des silhouettes populaires ? Les années 2020 pourrait être celle de son retour au premier plan. Les prochains mois seront décisif. Make Reebok great again !

Mise à jour (13/08/2021) : Adidas a trouvé un repreneur. Authentic Brands Group (ABG) tient la corde. La firme bavaroise s’en tire bien puisqu’elle récupère un chèque de 2.1 milliards de dollars. Jamie Salter bouclera la transaction au premier trimestre 2022.

Photo de la couverture : @kickspantry

Article publié pour la première fois en avril 2021

Commentaires

Le 26 février 2021 à 18 h 19 min, Fred a dit :


La OmniZone II a mis les nostalgiques en émoi... Mais ça reste de la chaussure de niche, de connaisseurs... Même avec des on feet sur un artiste hype, je doute que ça puisse bien prendre. Avec des Pumps, on est quand même sur de la chaussure plus coûteuse à produire que de la Dunk ou de la AJ1 Mid, donc prix retail déjà très élevé (160€ mini). Et en plus c'est du parpaing au pied. Faudrait voir ce que ça donnerait avec des running type ventilator, mais à mon avis, compliqué... Ils partent de très bas aujourd'hui.


Le 27 février 2021 à 14 h 32 min, Julien a dit :


Je suis assez d'accord avec Fred même si j'aimerais beaucoup croire que Reebok pourrait faire de très belles sorties grâce à un passé glorieux...
A part quelques trentenaires (voire plus!) nostalgiques, la marque ne parle plus à beaucoup de monde.
Il faudrait qu'un rappeur à la mode porte des Pump. C'est triste mais le commerce ne fonctionne plus qu'avec la hype et les influenceurs...


Le 2 mars 2021 à 13 h 23 min, Socrates074 a dit :


Quand tu vois toutes les pump low qu’ils pourraient ressortir. Ça me fait mal au cœur...