L'édito

L’édito – Les sneakers et les femmes ? Bienvenue dans la citée des mâles

Par Sneakers-actus , le 11 mars 2011 - 3 minutes de lecture

Le titre est un brin provocateur. Je me suis inspiré d’un reportage honteux qui est passé il y a quelques semaines chez Arte.  Je trouve qu’il sonne plutôt bien pour cet édito.  Ce mardi, je vous ai proposé une série d’articles à l’occasion de la journée de la Femme.  J’ai décidé de revenir sur ce sujet.

Les fans de sneakers se plaignent de l’étroitesse de l’offre française.  Je ne vous  parle même pas de celle pour les femmes. Je note un léger mieux depuis quelques temps. Si je dois parler en terme de parité, l’offre reste toute de même  insuffisante.  Je me suis amusé à faire un tour sur le site d’une boutique française de sneakers. Le constat est édifiant : 80 paires pour les hommes  et 16 pour les femmes. Ces chiffres se passent de commentaires.  Pourtant, j’ai lu dans un récent article du Journal du textile intitulé “Les sneakers sont devenues un phénomène de société” (novembre 2010), que 80% des sneakers en toile à bas prix sont achetées par des femmes.… En 2008, les femmes ont dépensé 13.1 milliards d’euros pour l’habillement contre 8.5 milliards pour les hommes.  En moyenne, les femmes de 15 à 24 ont un budget moyen annuel pour l’habillement de 740 euros ! (Source : Connaître le marché de la mode et ses opportunités, 2009, IFM). Les sneakers ne sont pas portées uniquement par les jeunes femmes. Pour vous dire, j’ai acheté une paire de Nike Dunk à ma mère….. Il existe un véritable marché à développer….

Le deuxième sujet que je souhaiterais développer est celui du machisme. En Europe, l’image de la femme est mise à mal par monsieur Berlusconi. Vous ne  connaissez pas les fameuses soirées “bunga, bunga” ? Dans l’univers de la sneaker, on a Terry Richardson qui réalise des photos très “bunga, bunga”.  Certains diront que je joue à la vierge effarouchée…. Je pense qu’il faut prendre du recul et analyser la situation. Non seulement ces images sont dégradantes mais elles contribuent à alimenter ces vieux clichés machistes.   Une paire de qualité n’a pas besoin d’être portée par une femme nue pour se vendre. D’ailleurs, si elle est naze, je pense pas que ça serve à grand chose….  Et puis , je constate que certaines personnes essayent de nous faire croire que cela appartient à “culture sneaker“.  Et oui les amis, nos esprits ont tellement été formatés que l’on finit pas gober tout et n’importe quoi… D’ailleurs, je pense qu’il s’agit d’une bonne question. Qu’est ce que la culture sneaker ?   Pour vous répondre, je crois que pour l’instant c’est un peu comme sur Wikipédia…..